MADEMOISELLE OGIN

Kinuyo Tanaka, l’une des plus grandes actrices et réalisatrices du cinéma japonais, fut au cœur d’une rétrospective lors du Festival Lumière 2021 à Lyon. Elle a fréquenté les plus grands noms de l’industrie du cinéma de son époque et les films dans lesquels elle a joué ont été récompensés dans les plus grands festivals. Indépendante et déterminée, elle choisit dans les années 50 de se détacher des grands studios pour se donner les moyens de choisir avec qui et sur quoi elle veut travailler. En 1953, elle devient avec son film Lettre d’Amour, la deuxième femme à passer derrière la caméra au Japon. Accompagnée des plus grands artistes japonais de son temps, elle met les femmes au centre de ses films, une façon de coller à l’évolution du Japon des années 50 dans lequel les femmes s’émancipent de plus en plus. C’est en 1962 qu’elle se lance dans la réalisation de Mademoiselle Ogin, qui présente une femme brisée par l’histoire mais qui s’accroche à un amour passionné.

Lire la suite

IN THE MOOD FOR LOVE

Dans les étroits appartements et les sombres ruelles de Hong Kong, l’atmosphère est propice au secret. Les allées et venues des travailleurs, les horaires décalés des couples, rendent possible toutes les tromperies. Dans In The Mood For Love, les petits mensonges et les cachotteries sont sublimés par une réalisation qui joue à cache-cache avec les personnages, pour finalement se concentrer sur les deux protagonistes d’une histoire de cœurs brisés.

Lire la suite

YOU ARE MY HERO

Mi Ka est une médecin talentueuse, qui espère pouvoir intégrer le prestigieux service de neurochirurgie de l’hôpital où elle travaille. De son côté, Xing Ke Lei est membre des forces spéciales, reconnu pour ses capacités exceptionnelles. Ces deux héros se rencontrent à l’occasion d’une formation sur les interventions d’urgence menée par l’équipe de Xing Ke Lei et au cours de laquelle le caractère de chacun se précise. Par la suite, Xing Ke Lei et Mi Ka se recroisent à plusieurs occasions et développent des sentiments l’un pour l’autre. Pendant ce temps, la meilleure amie de Mi Ka a jeté son dévolu sur un collègue de Xing Ke Lei, qui n’a pourtant pas l’air décidé à s’engager dans une relation.

Lire la suite

RECORD OF YOUTH

« La célébrité vous donne l’impression que tout le monde vous connaît, mais en réalité, vous ne connaissez personne. »

Charlie Chaplin

Sa Hye-Jun est un mannequin qui souhaite se faire un nom dans le monde du cinéma. Cependant, sa carrière ne décolle pas, contrairement à celle de son ami Won Hae-Hyo. Issu d’un milieu pauvre, Hye-Jun n’a pas le soutient de sa famille, à part son grand-père, et souffre de ce manque d’enthousiasme alors que le moment de partir pour l’armée se rapproche. Au cours d’un défilé, il fait la connaissance de la maquilleuse Ahn Jeong-Ha, qui est une de ses plus grandes fans. La relation entre les deux jeunes gens se développe petit à petit jusqu’à se transformer en une histoire d’amour, qui devra pourtant faire face à de nombreux obstacles.

Lire la suite

SWITCHED

« Le fait que je sois moi et personne d’autre est donc l’un de mes plus grands atouts. Les blessures émotionnelles représentent le prix à payer pour être soi-même. »

Haruki Murakami, Autoportrait de l’auteur en coureur de fond, 2009

Intitulé « Rouge Eclipse » en français, ce drama japonais raconte l’histoire d’Ayumi Kohinata, une jeune lycéenne gentille et sociable, qui alors qu’elle doit retrouver son petit-ami pour un rendez-vous reçoit un étrange appel de sa camarade Zenko Umine qui l’amène à la voir se suicider à la lumière de la lune rouge. Mais au lieu de succomber, Zenko Umine se retrouve dans le corps d’Ayumi Kohinata, et inversement. Commence alors pour Ayumi un vrai calvaire dans la peau de la paria de la classe, insultée et moquée par tous. Du moins jusqu’à ce que son ami d’enfance, Kaga, ne la reconnaisse et ne lui redonne confiance en elle, ce qui l’aide à accepter cette drôle de situation. Il leur faut maintenant essayer de comprendre comment cet échange s’est produit et trouver le moyen de l’annuler.

Lire la suite

BEASTARS

« Un Loup rempli d’humanité
(S’il en est de tels dans le monde)
Fit un jour sur sa cruauté,
Quoiqu’il ne l’exerçât que par nécessité,
Une réflexion profonde.
« Je suis haï, dit-il ; et de qui ? de chacun. »

Jean de la Fontaine, Les Fables (Livre X), 1678

A l’académie Cherryton, élèves herbivores et carnivores vivent en harmonie et en toute amitié… du moins en apparence. Car si les uns et les autres restent courtois, on peut tout de même constater que les herbivores rasent les murs et que les carnivores suivent un régime végétarien qui les frustre au plus haut point et peut parfois leur provoquer des crises menant à des scènes de violence. C’est dans cette société peuplée d’animaux anthropomorphiques que vit Legoshi, un loup gris assez discret et qui malgré son apparence imposante est aussi gentil que généreux. Mais son quotidien, ainsi que celui de toute l’école, bascule le jour où l’alpaga Tem, membre du club de théâtre, est retrouvé assassiné au sein de l’académie. Les tensions entre espèces qui étaient jusque là restée dissimulées sont alors révélées au grand jour, et chaque élève se méfie de son voisin, surtout s’il est carnivore. Cet évènement et ses conséquences poussent alors le loup à se questionner sur sa nature, qu’il a toujours rejetée et réprimée, d’autant plus après que ses instincts se sont réveillés à la vue du lapin nain Haru, qu’il attaque un soir alors qu’il fait le guet devant la salle de répétition pour rendre service au cerf Rouis, star de l’académie et futur « Beastar », censé apporter la paix dans le monde des animaux. Dans cette société aux nombreuses failles, Legoshi devra faire la part des choses entre ses instincts de prédateur et ses sentiments naissants. 

Lire la suite

OH MY VENUS

« La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l’âme »

Voltaire

Ancienne star de son lycée, admirée pour sa beauté, Kang Joo-Eun (Shin Min-A) est aujourd’hui avocate et mène la vie dont elle rêvait avec son petit-ami depuis 15 ans. Cependant, arrivée à 33 ans, elle a pris beaucoup de poids, et quand son compagnon la quitte pour sa supérieure et ancienne amie Oh Soo-Jin (Yoo In-Young), elle décide de se reprendre en main et de montrer à tout le monde de quoi elle est capable. Pour cela, elle sera aidée par un groupe de trois coréens établis aux Etats-Unis et sportifs confirmés, qu’elle recrute un peu contre leur gré et dont elle se rapproche très rapidement. Il y a d’abord Kim Young-Ho (So Ji-Sub), alias John Kim, entraîneur de stars issu d’une famille riche mais dont il veut se détacher car elle souhaite le voir reprendre les rênes de l’entreprise. Il souffre d’une grave maladie depuis l’enfance, ce qui l’oblige à prendre soin de son corps et de sa santé. Viennent ensuite son protégé, Jang Joon-Sung (Sung Hoon), champion de sport de combat, et son acolyte Kim Ji-Ung (Henry Lau), toujours à jongler entre l’anglais et le coréen, et d’un enthousiasme à toute épreuve. Commence alors pour Kang Joo-Eun une longue quête vers le poids idéal. Elle enchaîne les entraînements, encouragée par ses nouveaux amis, et leur apporte par la même occasion une énergie et une joie de vivre nouvelles. Mais les choses se compliquent lorsque les intrigues liées à l’entreprise de la famille de Young-Ho et les coups-bas de Oh Soo-Jin viennent s’immiscer dans le quotidien mouvementé de nos protagonistes. Cela ne les empêche cependant pas de profiter de moments de rire et de tendresse, et bien sûr de construire une relation plus sérieuse…

Lire la suite

BECAUSE THIS IS MY FIRST LIFE

« L’homme qui a le plus vécu n’est pas celui qui a compté le plus d’années,

mais celui qui a le plus senti la vie. »

Jean-Jacques Rousseau, Emile ou De l’Education, 1762

Nam Se Hee (Lee Min Ki), un trentenaire célibataire assez austère, veut à tout prix rembourser le prêt de son appartement et mener une vie tranquille avec son chat. Il enchaîne donc les colocataires mais aucun ne semble satisfaire ses exigences en termes de style de vie. Jusqu’à l’arrivée de Yoon Ji Ho (Jung So Min), une assistante-scénariste qui a du mal à être reconnue dans l’industrie du divertissement et cherche un logement bon marché. Après quelques temps de vie commune, les deux protagonistes s’aperçoivent que leurs habitudes sont relativement compatibles et décident alors… de se marier ! Pour l’un, il s’agit d’en finir avec les pressions de sa famille concernant le mariage, et pour l’autre de se garantir un logement à bas prix. Mais il n’est pas aisé de duper son entourage, d’autant plus quand l’amour n’est pas au rendez-vous (du moins pour l’instant…). Le mariage a lieu après des présentations rapides et peu convaincantes à la famille et aux amis respectifs du couple. Ces-derniers ont d’ailleurs une place importante dans le drama. Les histoires de Yang Ho Rang (Kim Go Eun) et Kim Min Seok (Shim Won Seok), et de Woo Soo Ji (Esom) et Ma Sang Goo (Park Byeong Eun) viennent compléter l’intrigue principale qui s’essouffle d’ailleurs assez vite (après une histoire assez décevante de stalker).

Lire la suite

HOTEL DEL LUNA

 » Mon âme est une sœur pour ces ombres si belles.

La vie et le tombeau pour nous n’ont plus de loi.

Tantôt j’aide leurs pas, tantôt je prends leurs ailes.

Vision ineffable où je suis mort comme elles,

Elles, vivantes comme moi ! « 

Victor Hugo, « Fantômes », Les Orientales, 1829

               Depuis qu’il est enfant, Koo Chan Sung (Yeo Jin Goo) fuit la sorcière à qui son père l’a cédé en échange de sa survie. Cela pourrait être le début d’un conte de fée si la fameuse sorcière n’était pas en réalité une belle princesse prisonnière du temps et de son passé, condamnée à apaiser les âmes et à les guider vers un au-delà qui lui est refusé. Jang Man Wol (IU / Lee Ji Eun) est depuis plus de 1000 ans la propriétaire d’un hôtel bien particulier, dissimulé aux yeux du monde et n’accueillant que les fantômes : l’Hotel del Luna. Elle recrute (contre son gré) Koo Chan Sung en tant que directeur de son hôtel, lui donnant pour cela la capacité de voir les fantômes, ce qui nécessitera pour lui un temps d’adaptation qui lui permettra d’en découvrir plus sur ce nouveau monde dans lequel il doit dès lors évoluer. Sous les ordres d’une propriétaire au train de vie dispendieux et au caractère explosif, il doit, en tant que seul humain de l’établissement, gérer les affaires liées à l’hôtel et à ses clients aux trajectoires de vie parfois tragiques. Accompagné de trois fidèles subordonnés (un barman qui s’exprime encore comme sous l’ère Joseon, une gouvernante en chef posée mais qui cache un profond désir de vengeance, et un jeune groom fauché dans la fleur de l’âge durant la guerre de Corée), il lui faudra freiner les ardeurs de Jang Man Wol, qui n’hésite pas à profiter des âmes errantes et de leurs biens terrestres.

Lire la suite