BELLE

Suzu est une jeune fille très réservée et incapable de parler en public. Traumatisée par la mort de sa mère, elle se réfugie dans le monde virtuel de U, dans lequel elle laisse s’exprimer tous ses sentiments sous l’anonymat que lui offre le personnage de Belle. Devenue chanteuse à succès dans l’univers virtuel, elle prend un peu plus confiance en elle chaque jour. Pourtant, lors d’un de ses concerts, un avatar aux allures de bête fait irruption dans la salle, poursuivi par le service d’ordre de U. Intriguée, Belle/Suzu va tenter de porter secours au paria de U, mettant alors en péril son précieux anonymat.

Lire la suite

12 PÉPITES QUI ONT RYTHMÉ MON ANNÉE

Cet article est un petit bilan de l’année 2021 sur le blog. J’ai choisi de vous présenter 12 catégories, une pour chaque mois, qui vont me permettre de revenir sur cette année. Au début j’avais pensé me limiter à une œuvre par catégorie mais évidemment pour certaines les noms se sont bousculés dans mon esprit et je n’ai pas pu me résoudre à choisir. Je suis certaine que j’ai oublié pas mal de titres que j’ai pourtant adorés mais je suis sûre que les autres dramavores parleront également de beaucoup d’autres fantastiques œuvres !  

Comme c’est un bilan du blog cette année, la plupart des titres que je mentionne ont été chroniqués donc, si vous voulez un avis plus complet ou plus d’informations, il vous suffit de cliquer sur le titre de l’œuvre pour découvrir l’article entier.

Lire la suite

MADEMOISELLE OGIN

Kinuyo Tanaka, l’une des plus grandes actrices et réalisatrices du cinéma japonais, fut au cœur d’une rétrospective lors du Festival Lumière 2021 à Lyon. Elle a fréquenté les plus grands noms de l’industrie du cinéma de son époque et les films dans lesquels elle a joué ont été récompensés dans les plus grands festivals. Indépendante et déterminée, elle choisit dans les années 50 de se détacher des grands studios pour se donner les moyens de choisir avec qui et sur quoi elle veut travailler. En 1953, elle devient avec son film Lettre d’Amour, la deuxième femme à passer derrière la caméra au Japon. Accompagnée des plus grands artistes japonais de son temps, elle met les femmes au centre de ses films, une façon de coller à l’évolution du Japon des années 50 dans lequel les femmes s’émancipent de plus en plus. C’est en 1962 qu’elle se lance dans la réalisation de Mademoiselle Ogin, qui présente une femme brisée par l’histoire mais qui s’accroche à un amour passionné.

Lire la suite

La trilogie INFERNAL AFFAIRS

Destins croisés de deux hommes qui ne sont pas qui ils prétendent être. L’un veut pourtant à tout prix retrouver sa vie d’avant, tandis que l’autre se complait dans l’existence illusoire qu’il s’est construite, bien qu’il soit constamment rappelé à son passé. Le premier est un flic devenu voyou et l’autre un voyou devenu flic, tous deux piégés dans le filet de la mafia hongkongaise. Infernal Affairs est une trilogie réalisée par Andrew Lau et Alan Mak qui retrace le parcours de deux hommes aux objectifs opposés.

Lire la suite

IN THE MOOD FOR LOVE

Dans les étroits appartements et les sombres ruelles de Hong Kong, l’atmosphère est propice au secret. Les allées et venues des travailleurs, les horaires décalés des couples, rendent possible toutes les tromperies. Dans In The Mood For Love, les petits mensonges et les cachotteries sont sublimés par une réalisation qui joue à cache-cache avec les personnages, pour finalement se concentrer sur les deux protagonistes d’une histoire de cœurs brisés.

Lire la suite

DRIVE MY CAR

Il est impossible que rien ne change dans la vie. On a beau se mentir à soi-même, ignorer ce qui menace d’ébranler notre bonheur, les choses finissent tout de même par échapper au cours que l’on souhaitait leur donner. Il faudra du temps à Yusuke Kafuku, acteur et metteur en scène de théâtre, pour le comprendre. Par un jeu d’échanges entre ses héros et les personnages de théâtre auxquels ils se confrontent, le réalisateur Ryusuke Hamaguchi donne à son film Drive My Car une profondeur et différents degrés de lecture qui témoignent de la complexité de l’esprit et des sentiments humains. Adapté d’un roman de Haruki Murakami et récompensé du prix du meilleur scénario au Festival de Cannes 2021, Drive My Car nous emporte dans une épopée artistique qui interroge sur le deuil, l’amour et le bonheur.

Lire la suite

HEADSHOT

Repêché inconscient, un homme se réveille à l’hôpital sans aucun souvenir. Il adopte le nom d’Ishmael et tente de se construire une vie tranquille aux côtés de la médecin qui l’a soigné. Mais un jour, son passé violent le rattrape et sa protectrice est enlevée. Déterminé à la retrouver, Ishmael n’hésite pas à affronter un à un les fantômes de son passé, quitte à faire souffrir ceux qu’il considérait autrefois comme sa famille.

Lire la suite

TOKYO GODFATHERS

Au soir de Noël, Gin, Hana et Miyuki, trois sans-abris de Tokyo, se préparent à passer une nuit de plus dans leur maison de fortune à profiter d’un maigre repas de fête. Mais sur le chemin du retour, ils tombent sur un bébé abandonné dans une pile de détritus. Commence alors pour le trio une course à travers la ville pour retrouver la mère de l’enfant. Leurs déboires nocturnes sont l’occasion de découvrir une autre facette de la ville, une vie de nuit, qui regorge de secrets et d’agitation.

Lire la suite

THE VILLAINESS

Sook-Hee est une mercenaire aguerrie, à la recherche des assassins de son père. Lorsque son mentor et amant meurt à son tour, la laissant avec un enfant à naître et une profonde colère, elle décide de se venger. Après un combat sanglant dont elle sort victorieuse, Sook-Hee est recueillie par les services de renseignements. En échange de ses services, on lui promet un avenir pour sa fille et une vie correcte. Mais un jour, une de ses cibles surgit de son passé et vient briser ses espoirs de vie normale.

Lire la suite

L’ETE DE KIKUJIRO

Tu filmes d’une manière très spontanée. Dans le cinéma japonais, on explique toujours trop, le jeu des acteurs, tout. Ce qui est intéressant chez toi, c’est qu’il n’y a pas ça.

Akira Kurosawa à Takeshi Kitano

Eternel enfant, Takeshi Kitano se lance en 1999, avec la complicité de son alter ego, Beat Takeshi, dans L’été de Kikujiro, un road trip à la fois comique et dramatique, contant l’histoire du petit Masao parti à la recherche de sa mère. Par sa réalisation et une musique très « Totoro » de Joe Hisaichi, le film nous raconte une belle histoire, remplie d’espoir.

Les vacances d’été arrivent et Masao, neuf ans, se retrouve tout seul. Ses amis partent en vacances en famille, sa grand-mère travaille et ses parents ne sont plus là pour s’occuper de lui, car son père est mort et sa mère a quitté le foyer pour trouver du travail (enfin c’est ce que lui a dit sa grand-mère). Masao s’ennuie et traine à la maison quand il découvre au fond d’un tiroir une photo de sa mère accompagnée d’une note comportant une adresse. C’est décidé, ses vacances, il les passera aussi en famille, avec sa mère. Une amie de sa grand-mère réquisitionne son compagnon, un ancien yakuza incarné par Takeshi Kitano, pour accompagner le petit garçon dans son voyage. Le yakuza Kikujiro essaye d’abord d’utiliser l’enfant pour des paris, repoussant le moment du départ. Finalement, face à la profonde solitude de Masao, Kikujiro s’investit à son tour dans cette quête de la mère, durant laquelle il se reconnaît progressivement dans la figure de Masao.

Lire la suite

SPACE SWEEPERS

En 2092, la Terre est devenue un environnement trop hostile pour que les humains puissent continuer à y vivre correctement. Le scientifique James Sullivan a donc entrepris de créer des stations spatiales destinées à accueillir une petite partie de la population, la grande majorité se voyant alors obligée de rester sur Terre à trimer pour une maigre pitance. Les quatre membres du vaisseau « Victory » font partie de ces humains qui travaillent dans l’espace en échange d’un peu de sursis. Ils sont chargés d’intercepter les débris spatiaux qui pourraient endommager les stations en orbite. Un jour, ils découvrent dans une des épaves une petite fille dont ils apprennent par la suite qu’elle est recherchée par les autorités et serait en fait un androïde contenant une bombe. La fine équipe pense pouvoir tirer profit de la situation en demandant une rançon, mais les choses ne se passent pas comme prévu et les membres d’équipage se retrouvent en possession d’informations qui les dépassent.

Lire la suite

UN SEUL BRAS LES TUA TOUS

Après la mort de son père, le jeune Fang Gang est recueilli par le maître d’arts martiaux Qi Ru Feng. Ce-dernier le forme et l’élève comme son enfant en souvenir du sacrifice de son serviteur. Fang Gang devient un guerrier très doué, maniant parfaitement le sabre et pressenti pour reprendre la tête de l’école d’arts martiaux. Mais un soir, ses condisciples, jaloux de sa réussite, le provoquent en duel et la fille de son maître lui coupe le bras droit. Fang Gang s’enfuit et est récupéré agonisant par Hsiao Man, qui lui sauve la vie. Désormais incapable de se battre, Fang Gang tente de se convaincre qu’il peut se contenter d’une vie de paysan, jusqu’à ce qu’un groupe de guerriers menace la vie de son ancien maître d’armes.

Lire la suite

YOUR NAME ENGRAVED HEREIN

En 1987, Taïwan déclare la fin de la loi martiale et les promesses de liberté dans le pays augmentent, bien que la société reste assez conservatrice. C’est dans ce contexte que Jia Han et Bo Te, surnommé Birdy, se rencontrent au lycée catholique. Leur relation évolue assez vite en un lien plus profond, mais leur amour ne peut être révélé au grand jour. Si d’un côté Jia Han cherche à comprendre les sentiments qui l’envahissent et à les assumer dans la mesure du possible, Birdy semble plus réticent. Leur relation se dégrade peu à peu, chacun cherchant à savoir qui il est. Entre malaise adolescent et véritable mal-être dans cette société stricte, les deux jeunes hommes vont devoir traverser de dures épreuves pour pouvoir apprendre à se connaître. 

Lire la suite

THIRST

Motivé par l’envie de sauver des vies, le prêtre Sang-Hyun se porte volontaire pour être le cobaye d’une expérience destinée à guérir le très dangereux « virus Emmanuel ». Seul survivant de l’étude, Sang-Hyun se retrouve atteint d’une maladie étrange qui lui couvre le visage de pustules, qui disparaissent lorsqu’il boit du sang. Doté maintenant d’un pouvoir de régénération et d’une force surhumaine, le prêtre a cependant du mal à réprimer ses pulsions, et ses instincts l’attirent vers la belle Tae-Ju, épouse de son ami. Les deux amants se voient alors emportés dans une spirale de violence et de passion, qui les écarte définitivement du droit chemin.

Lire la suite

BIG FISH & BEGONIA

« Vivre, c’est un hasard du temps ; mourir, c’est se conformer à la loi de la nature. Je jouis de ce hasard et j’obéis à cette loi ; aucune joie ni tristesse ne peuvent pénétrer dans mon cœur. »

Zhuangzi

               Chun et sa famille vivent dans une dimension depuis laquelle sont régies les lois naturelles du monde des humains. A 16 ans, chaque membre de cette communauté doit aller visiter le monde des hommes afin de voir quel équilibre y règne et quel genre de lois ils vont devoir élaborer une fois adultes. Pour cela ils sont changés en dauphins pendant sept jours et parcourent le monde. Mais alors que le séjour de Chun touche à sa fin, elle se retrouve prise au piège dans des filets de pêche et est sauvée par un jeune homme qui malheureusement meurt en essayant de la délivrer. Une fois rentrée chez elle, Chun cherche un moyen de ramener le jeune homme à la vie. Elle va donc trouver le gardien des âmes avec qui elle passe un pacte lui permettant de récupérer le jeune homme sous la forme d’un dauphin minuscule (Kun), qu’elle doit protéger jusqu’à ce qu’il ait atteint la taille nécessaire pour regagner le monde des humains. Chun s’efforce alors avec l’aide de son ami Qiu de protéger le dauphin, même si elle doit pour cela bouleverser les lois qui régissent son univers.

Lire la suite