THE MANY FACES OF ITO

Rio Yazaki, une scénariste en mal d’inspiration interviewe quatre femmes reliées à un mystérieux Ito, avec lequel chacune a une relation différente. Les histoires de ses femmes se superposent et peignent un portrait très ambivalent d’Ito, dont la scénariste s’évertue à découvrir le caractère. Grâce à cette histoire, elle pense tenir l’intrigue de son prochain succès, mais elle va finalement obtenir un résultat bien différent.

The Many Faces Of Ito raconte des histoires de femmes à travers les yeux d’une femme. Dans une démarche un peu caricaturale, elles se jugent, se disputent et se réconcilient autour de la figure d’Ito, qui reste toujours mystérieuse. Si le drama propose une intrigue intéressante, basée sur un roman de Asako Yuzuki, le développement des personnages ainsi que la résolution sont peu satisfaisants.

Rio Yazaki (Fumino Kimura) est une scénariste connue notamment pour le succès de son drama « Tokyo Doll House » dans lequel elle parlait de vies de femmes et de leurs aventures amoureuses.  Cependant, sa carrière n’a pas vraiment évolué depuis et Rio se contente d’exploiter un maximum son succès, notamment par l’écriture d’un livre sur les relations amoureuses dont elle se présente comme une experte. Suite à une de ses conférences, elle constate qu’un mystérieux Ito revient dans quatre des fiches qu’elle a récupérées. Intriguée, elle voit dans cette histoire une intrigue potentielle pour son nouveau drama, une occasion de faire son grand retour. Au cours des interviews qu’elle mène, la scénariste se fait juge. Elle prend de haut ses enquêtées et critique leur comportement face à un Ito qui semble changer de caractère à chaque histoire. Pourtant, Rio, qui se croit au début supérieure à ces femmes prises dans les filets d’Ito, ne peut s’empêcher de se retrouver dans certaines réactions de ses sujets. A travers des flashbacks et des dialogues, on en apprend plus sur elle et sur son histoire. Si le drama présente en détail les parcours des quatre femmes liées à Ito, c’est finalement Rio que l’on apprend à connaître et qui elle-même se redécouvre.

Autour de l’intriguant Ito gravitent donc quatre femmes, qui ont chacune droit à deux épisodes traitant de leur histoire : Tomomi Shimabara (Nozomi Sasaki), l’amie trop encombrante ; Shuko Nose (Mirai Shida), la discrète insaisissable ; Satoko Aida (Elaiza Ikeda), la prétentieuse jalouse ; et Miki Jinbo (Kaho), la vierge sous-estimée. Chacune est liée à Ito, qui vient perturber leur quotidien et surtout les frustrer. L’une veut une relation mais il la repousse sans arrêt, lui donnant de faux espoirs, l’autre n’aspire qu’à la tranquillité et à la discrétion mais il la harcèle. Ito, cette figure anonyme, est un provocateur. Il est celui qui vient pousser ces femmes dans leurs retranchements et les fait souffrir.

La réalisation est assez intéressante et fractionne parfois l’image pour signifier la rupture entre deux personnages. On le voit par exemple dans une scène entre Satoko et Miki lorsque la moitié de l’écran reste fixée sur Miki qui est assise, statique, et l’autre moitié suit les mouvements de Satoko, qui part chercher quelque chose dans la cuisine. Ne connaissant pas le visage d’Ito, Rio le remplace dans son esprit par le visage d’un homme de son entourage qu’elle pense avoir le même caractère que le Ito décrit dans l’histoire en cours, ce qui permet de garder son anonymat jusqu’au bout sans utiliser de techniques détournées pour ne jamais montrer le visage du vrai Ito. De plus, le fait de faire apparaître la scénariste physiquement aux côtés des protagonistes lorsque l’on se trouve dans leur partie de l’histoire l’associe à une voix moralisatrice qui les pousse à agir d’une façon ou d’une autre et qui juge également en direct leurs faits et gestes. Ses petits commentaires s’adressent donc parfois au personnage et parfois au spectateur.

Mais malgré les bons points de ce drama, l’histoire s’avère finalement quelque peu ambitieuse pour le format. Avec 8 épisodes de 25 minutes, il est difficile d’approfondir la psychologie des personnages, et notamment de la scénariste. Comme les parcours des quatre femmes se superposent, on retrouve souvent des séquences communes ou des informations que l’on possède déjà et qui amènent malheureusement pas mal de répétitions. Le drama fait monter la tension pour mener au point d’orgue qu’est la révélation de l’identité d’Ito, mais l’excitation retombe rapidement quand les dernières images du drama apparaissent et laissent un goût d’inachevé.

The Many Faces Of Ito est donc un drama qui ne parvient pas à trouver sa résolution. Avec un scénario intriguant et des personnages prometteurs, notamment Rio, qui auraient pu donner un résultat très intéressant, il manque des occasions de capter l’attention du spectateur pour déployer tout son effet. Un potentiel mal exploité.

Casting : Fumino Kimura, Nozomi Sasaki, Mirai Shida, Elaiza Ikeda, Kaho

Réalisation : Ryuichi Hiroki, Yasutaka Mori

Scénario : Asako Yuzuki (roman), Kohei Kiyasu, Susumu Funabashi

Diffusion : Août – Octobre 2017

Pays : Japon

4 réflexions sur “THE MANY FACES OF ITO

  1. Naki 15/05/2021 / 18:35

    Le scénario m’intrigue vraiment avec l’ombre d’un personnage mystérieux. J’aime ce genre de choses. Merci pour la découverte, il m’intéresse pas mal 😊

    Aimé par 2 personnes

    • misslittlemonster 15/05/2021 / 18:41

      Salut ! Effectivement l’intrigue a du potentiel et est d’ailleurs plutôt bien menée ! Les personnages féminins sont également tous très intéressants (j’ai personnellement beaucoup aimé la scénariste) mais le format ne permet pas de trop creuser malheureusement.
      Mais si tu aimes les personnages mystérieux je pense que ça pourrait te plaire ! D’autant plus que la façon dont le drama est fait reste assez originale je trouve.
      Bonne soirée ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. princecranoir 16/05/2021 / 18:03

    Du potentiel pour un résultat décevant donc.
    Un film serait peut être plus approprié qu’une série de ce genre.

    Aimé par 1 personne

    • misslittlemonster 17/05/2021 / 09:42

      Exactement…
      Il y a un film censé conclure la série mais d’après ce que j’ai compris il s’agit plutôt d’un résumé du drama avec 30 minutes en plus pour le conclure. Un épisode supplémentaire aurait suffit pour ça.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s